28/08/2008

Merci pour vos mots de réconforts

FR

La famille de Willy de Roos vous remercie des marques de sympathies que vous leur avez témoignées à l'occasion de l'annonce de son décès.

Sa disparition est une grande perte pour le monde de la plaisance.

Formons le voeu que son nom, et ce qu'il a accompli ne tombent pas dans l'oubli.

*** 

US/GB

In the name of the whole Willy de Roos' family, I thank you for your deepest expressions of sympathy testified after the announce of his death.

The world's sailing community lost a great man.

Let us form the wishes that neither his name nor his works and accomplishments fall into the lapse of memory

***

 NL

 De famile de Roos dankt U van harte voor uw blijken van medeleven bij het overlijden van Willy.

Zijn dood is een groot verlies voor de zeilliefhebbers

Laat ons hopen dat, zowel zijn naam als zijn heldendaden, niet zullen worden vergeten.

*** 

SP

La desaparicion de Willy de Roos es una perdida para el mundo de la navegacion.

La familia os agradece el afecto y la simpatia que nos habeis otorgado.

Deseemos que su nombre y lo que ha realizado no caiga en el olvido

 

11:34 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/08/2008

Décès de Willy de Roos - WILLIWAW en deuil

A toutes et tous, qui connaissez ou avez connu Willy de Roos, nous annonçons la triste nouvelle de son décès.

Willy de Roos a appareillé pour sa dernière croisière vers des mers toujours sereines ce 4 août 2008, après une longue maladie.

Il est parti en paix, serein et conscient d’avoir vécu une vie exceptionnelle et d’avoir accompli tout ce qui était cher à son coeur.

Pour rappel, Willy est un des Grands Explorateurs et Navigateurs :

Entre 1972 et 1975, à bord de son fidèle compagnon, le ketch "WILLIWAW" il a effectué un tour du monde à la voile via le cap Horn et le cap de Bonne Espérance.

Accompagné pendant une période par Michel Barbry, cette première expérience s’est cependant déroulée en grande partie en solitaire.

En 1977 il a réussi le passage du Nord-Ouest, du Groenland au détroit de Bering, avec arrivée triomphale à Vancouver au Canada.

Navigation dans l'Océan polaire décrite dans son livre "Le Passage du Nord-Ouest".

En 1978 il a poursuivi le périple en direction de l'Antarctique avec son ami Jean Bourgeois, puis revenant à Nieuport, d'où il était parti, il réalisait la première circumnavigation à la voile du continent américain de l'Histoire.

En 1982, il est retourné en Antarctique accompagné de son ami Alphy Van Brande afin de tourner un film sur l'état du continent tout en suivant le sillage de l'explorateur français Jean-Baptiste Charcot.

Voyage relaté dans son livre "Inaccessible Horizon".

En 1986, il a tourné un documentaire sur la découverte maritime de l'Argentine et du Chili. Cette navigation toute particulière fût réalisée en solitaire et est décrite dans son livre "Seul, dans le sillage des caravelles".

Ces différentes navigations, réalisées avant le réchauffement climatique, lui ont permis d'acquérir une grande expérience dans la navigation et particulièrement dans les conditions polaires extrêmes.

Il a effectué plusieurs de ses navigations avec son fidèle équipier Michel Geerts, qui figure parmi ses grands amis.

Nous invitons ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de le faire, à lire les ouvrages susdits afin de connaître mieux un homme passionné et passionnant.

Avec Willy de Roos nous perdons un grand homme, un grand spécialiste des régions polaires, mais aussi et surtout un marin chaleureux et toujours prêt à faire partager aux autres ses expériences .

Pour avoir franchi la route maritime mythique la plus difficile entre l’Atlantique et le Pacifique et réalisé le tour des Amériques, Willy de Roos a été honoré par de nombreux pays.

27 ans après Louis et Annie Van De Wiele, il est le 2ème natif de Belgique à recevoir la ‘Blue Water Medal’ de l’American Cruising Club.

Né en Belgique, de père hollandais, il n’a cependant jamais été reconnu par son pays d’adoption pour cette performance d’exception.

WILLIWAW, son fidèle compagnon de voyage, appartient maintenant au musée de la marine d’Anvers et fait partie du patrimoine national belge

Son bateau est toujours le premier et l’unique voilier de plaisance à avoir réalisé la circumnavigation anti-horlogique du continent américain.

Les enfants de Willy de Roos

 

13:09 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deces |  Facebook |

22/04/2008

Les enjeux du passage du Nord-Ouest

Le dessous des cartes
Une émission de  
Jean-Christophe VICTOR

11:37 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/02/2008

Hommage à des amis.

Mes équipiers.

 

Je ne mentionne pas les quelques équipiers occasionnels lesquels comme  Jean-Louis de Gerlache n’ont pas été suffisamment longtemps à bord pour qui je puisse les décrire avec justesse.

Par contre Jean Bourgeois, Alphy Van Brande et Michel Geerts ont fait partie de mes voyages les plus marquants. Ils sont restés longtemps à bord au cours d’une ou plusieurs expéditions et sont  devenus de chers amis et ils le sont encore.

Ce n’est pas une occurrence commune, souvent la promiscuité, qui est forcée à bord, crée des tensions et des incompatibilités définitives. La nécessité d’un seul capitaine et la soumission indispensable des autres, génère souvent l’inconfort mental de ceux-ci.

C’est pour cette raison que j’ai aimé naviguer avec des équipiers qui avaient une spécialité ou une aptitude dans laquelle ils étaient plus versés que moi. Jean Bourgeois est alpiniste. Dans tout ce qui concerne l’escalade, le ski et  la randonnée dans des lieux enneigés, c’était lui qui savait et je me pliais volontiers à ses directives. Jean était aussi une personne qui avait une tournure intellectuelle scientifique et à la fois très Zen. Il avait aussi une approche philosophique de la vie très différente de la mienne. Je l’écoutais volontiers. Le fait que je revendiquais la direction exclusive en matière de navigation était ainsi compensée.

Alphy Van Brande est artiste, très bon peintre, talentueux aquarelliste. Quand Alphy prenait ses pinceaux  il pouvait me faire un pied de nez en disant avec un accent enjoué « çà tu ne sais pas faire manneke ! » D’autre part Alphy était un équipier très expérimenté ayant beaucoup navigué. Nous n’avions que très rarement des divergences dans la stratégie de faire voile.

Alphy était aussi et avant tout un joyeux compagnon à bord, toujours plein d’entrain, la blague facile, le dialogue léger. Il était un peu mon contraire. Ce qu’il apportait à bord était primordial.

Michel Geerts, ami doté d’une grande sensibilité, une nature de poète au caractère plus réservé, vivant sa vie intérieure, toujours de façon très posée, assis à l’arrière du bateau, le verbe rare, un cordage à la main. Michel était maître en matelotage. Notre relation me semble plus intime, bâtie sur une concordance de pensée très grande. Alors que parfois il y eut des courts moments de tension avec Jean ou Alphy je ne me rappelle d’aucune divergence avec Michel.

Ce qui me semble important à dire  en parlant de mes équipiers: c’est qu’aux escales, le bon renom du bateau n’a jamais  été terni par un comportement critiquable. Au contraire tous ont contribué à ce que dans chaque port le nom de mon « Williwaw » soit respecté.

Miche Barbry, avec lequel j’ai débuté mon tour du monde en 1972 est loin dans ma mémoire et sa très fournie carrière de skipper nous a éloigné. L’amitié du départ, forcément, s’est distendue aux cours des années et si le souvenir que Michel laisse est toujours vivant, l’intimité c’est diluée.

 

Dans un dernier mot je voudrais témoigner ma reconnaissance à Jean, Alphy et Michel et leur dire combien ils me remplissent d’une égale satisfaction. Je n’exprime aucune préférence et les prie de ne pas m’en vouloir si l’un ou l’autre ne se reconnaît pas entièrement dans le portrait qu’il m’inspire.

Willy.     

14:32 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/02/2008

Décès brutal de Nicole Van de Kerchove

 

Les amis de la voile sont attristés par le décès de Nicole Van de Kerchove.

 

Je ne connais pas les circonstances de sa disparition. Mais peu importe, la certitude de ne plus la revoir me peine énormément. Nous étions amis depuis notre première rencontre à Christmas Island en 1973. Les dernières années elle venait loger à la maison chaque fois qu'elle venait en Belgique. Désinvolte, elle était imprévisible et bousculait toute convenance. Elle arrivait à minuit ou même plus tard, toujours avec le sourire et satisfaite de nous voir Edith et moi. Nous l'aimions beaucoup. Sous ses dehors fantasques elle avait bien les pieds sur terre. En partageant les repas et conversations, l'intensité de sa présence et de son regard nous imprégnait de son immense richesse intérieure. Ses navigations en Arctique en Antarctique comme équipière et en Patagonie à bord de son « Esquilo » sont exemplaires. Les amis de la voile perdent une très capable pratiquante et la défenderesse d'une philosophie de vie combien attachante. Elle reposera comme elle a vécu : en paix.

 Edith, Willy de Roos et famille.

11/02/2008

 

ile d'Anvers

16:09 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2008

Willy de Roos

 

---       Page en préparation      ---  

Williwawtall-ships

photo STAB

---       Page en préparation      ---

voir aussi

 

Le courage

http://willyderoos.skynetblogs.be/

 

 

09:54 Écrit par Willy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |